Le vieillissement cutané

Au cours du temps, la peau se relâche et perd de son élasticité, elle devient terne et des rides apparaissent. Dans cet article, nous allons expliquer les modifications physiologiques qui entraînent et causent le vieillissement de la peau.


Tout d’abord, voici un petit rappel de la physiologie cutanée.

schema peau jeune et peau agée-01.jpg

 

La peau est composée de trois couches successives :

L’épiderme est la couche la plus superficielle, elle est elle-même constituée de différentes couches. La couche cornée qui est la plus externe, est composée de cellules mortes, kératinisée. Elle confère à la peau sa résistance mécanique.

Le derme se trouve sous l’épiderme, il est fortement vascularisé. C’est ici que se trouvent les fibroblastes. Ces cellules synthétisent de nombreuses protéines de la matrice extracellulaire comme les fibres de collagène et d’élastine, les glycoaminoglycanes (GAG) dont l’acide hyaluronique. Les fibres de collagène et d’élastine sont responsables de l’élasticité et de la souplesse de la peau. Les glycoaminoglycanes captent l’eau de la circulation sanguine et assurent l’hydratation de la peau.

L’hypoderme est la couche la plus profonde, c’est la réserve énergétique de l’organisme. Son épaisseur varie selon les individus.

 

C’est généralement entre 25 et 40 ans que les rides apparaissent dans les zones du visage fréquemment sollicitées comme le contour des yeux ou le front. Au cours du temps, ces rides deviennent de plus en plus profondes et restent visibles même lorsque ces parties du visage ne sont plus en mouvement.

Le vieillissement est un phénomène normal, génétiquement programmé. Des modifications physiologiques sont observées dans les différentes couches cutanées :

Epiderme :

  • Amincissement
  • Les glandes sébacées productrices du sébum sont moins actives ainsi la peau est plus sèche.
  • Les mélanocytes (cellule productrices de mélanine) diminuent en nombre, ainsi la peau est moins bien protégée des rayonnements UV et des tâches peuvent apparaître.

La jonction dermo-épidermique s’affaisse, les échanges nutritifs entre le derme et l’épiderme sont moins importants.

Derme :

  • Fibroblastes moins nombreux et moins actifs
  • Diminution de la quantité de fibres élastiques et des glycoaminoglycanes (acide hyaluronique)
  • Fibres de collagène plus rigides, perte d’élasticité de la peau.

45643543_xxl.jpg

Des facteurs externes peuvent aggraver ce vieillissement, notamment, l’exposition aux UV,  à la pollution ou à la fumée de cigarette.

Ces facteurs peuvent favoriser la présence de radicaux libres. Ce sont des molécules instables, naturellement produites par l’organisme, qui peuvent dégrader les cellules environnantes et notamment les fibres élastiques du derme.

L’exposition répétée aux UV se traduit au cours du temps par un épaississement de la couche cornée et un renouvellement plus difficilement. Ainsi, la peau se déshydrate et devient rugueuse. Les UVA présents dans les rayons UV sont plus pénétrants que les UVB et ont des actions néfastes sur les fibres élastiques de la peau. L’orientation des fibres est modifiée et entraîne un relâchement de la peau.


Le vieillissement cutané est un phénomène inévitable, cependant il est possible de ralentir et limiter les effets du temps sur la peau en la protégeant et en utilisant des actifs adaptés.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.