Les vitamines dans les produits cosmétiques

Les vitamines sont essentielles pour notre organisme. Certaines, comme la vitamine D, sont naturellement synthétisées par le corps humain, et d’autres doivent être apportées par d’autres sources comme l’alimentation. Si ces molécules ont des bienfaits pour notre organisme, elles en ont aussi pour notre peau.

Vitamine C

La vitamine C est anti-oxydante, elle protège la peau contre les radicaux libres. Pour rappel, ces radicaux libres sont formés au contact de l’oxygène. Ces molécules sont instables et peuvent altérer les fibres de collagène et d’élastine. La production de radicaux libres est augmentée par l’exposition aux UV, au tabac ou encore à la pollution.

En plus de cela, l’exposition au soleil à tendance à faire chuter la concentration de vitamine C dans la peau. Il peut donc être intéressant de l’utiliser en application cutanée puisqu’elle a pour propriété de limiter les effets néfastes des UV dont l’apparition des rougeurs ou des rides.

Utilisée à une plus forte concentration, la vitamine C réduit les taches pigmentaires comme les taches de rousseur et taches de vieillesse. Enfin, elle favorise la production de collagène par les cellules de la peau et améliore ainsi le relief cutané.

La vitamine C se dégrade rapidement au contact de l’air et de l’oxygène. Pour améliorer sa stabilité au cours du temps, des dérivés tels que le sodium ascorbyl phosphate sont utilisés. Au contact de la peau, celui-ci est hydrolysé par les enzymes cutanées et la vitamine C est libérée.

shutterstock_520023949 (Copier)

Vitamine E

La vitamine E est l’équivalent liposoluble de la vitamine C. En effet, c’est aussi un puissant anti-oxydant, elle protège les corps gras présents dans la paroi de nos cellules et préserve ainsi leur intégrité. Lors d’une exposition importante aux UV, en plus de protéger la peau des radicaux libres formés, elle réduit l’intensité des coups de soleil et limite la desquamation.

Au cours du temps, la peau perd de son élasticité car des liaisons se créent entre les fibres de collagène et deviennent rigides. La vitamine E limite la formation de ces liaisons, ainsi, la peau garde sa souplesse.

De plus, la vitamine E est hydratante car elle renforce le film hydrolipidique présent à la surface de la peau et limite la perte d’eau transcutanée.

Dans les produits cosmétiques, les dérivés de la vitamine E comme le tocopheryl acetate sont très fréquemment utilisés. La forme non esterifiée, le tocopherol, a pour rôle principal de protéger les corps gras de l’oxydation, du rancissement dans les formules cosmétiques.

shutterstock_527615728 (Copier)

Vitamine A

La vitamine A ou ses dérivés sont utilisés pour leurs effets positifs sur le renouvellement des cellules de la couche cornée.

Dans le cas d’une peau âgée, le renouvellement cellulaire est plus faible, ainsi, la vitamine A stimule la production de nouvelles cellules et l’aspect de la peau est amélioré.

Dans le cas d’une peau à tendance acnéique, elle limite l’inflammation du follicule pilo-sébacé et donc la formation de points noirs et boutons.

Dans le derme, la vitamine A inhibe l’enzyme responsable de la dégradation du collagène et favorise la synthèse des glucoaminoglycanes. Ces dernières captent l’eau et la maintiennent dans la peau pour un effet hydratant.

Vitamine F

La vitamine F n’est pas réellement une vitamine, elle est composée d’un mélange d’acide linoléique et linolénique. Ces acides gras font partis respectivement de la famille des oméga-6 et des oméga-3.

Ces acides gras ont une action hydratante, en effet, ils renforcent le film hydrolipidique cutané et donc la fonction barrière de la couche cornée.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.